Trip North Sumatra 2014 – Close to paradise

NORTH SUMATRA: non loin du paradis 28 septembre – 12 octobre 2014

Direction le trip longue distance annuel dans un endroit avec eau chaude et bonnes vagues (en théorie), et vraiment dans un endroit bien reculé de l’Indo pour être peinard et sans masse de touristes-surfers.

  • Transport:

1. Prendre un vol A380 Emirates qui va bien (450 passagers)

2. Un autre Airbus (250/300 passagers)

3. Faire un changement express entre 2 aéroports en Malaysie, quand tu découvres 2/3j avant de partir que en 2h30 tu dois récupérer tes planches, et prendre un tacos pour faire 50km, et que du coup ça va vraiment être tendu du slip et que tu vas prier tout le trajet.

4. Un ptit coucou à hélice intermédiaire genre 60 passagers, géré par Malaysia Airlines (sic)

5. Finir par un truc qui vole avec max 8 passagers avec boardbags et où tu peux discuter avec les pilotes (français en plus à l’aller c’était énorme)

  • La vague principale

Après un très long périple,enfin l’arrivée et 1er contact avec la vagounette face au camp:

C’est LA vague du trip, juste en face du camp, surfable en 3min, visible en toute occasion. Une machine qui prend tout ce qui passe.

  • Faune et flore

Du grand classique, du buffle qui se balade sur la plage et au milieu du camp.

Et quelques plus petits animaux,

Sinon un peu d’aileron au peak en 2ème semaine quand il flottait un peu.
– Aileron #1: tout seul un matin à l’eau, session bien brouillon avec eau pas très claire. Au bout de 30/45min je me retourne et je vois un aileron à 15m de moi disons. Je prends la 1ère mousse et je me barre. Un australien l’a vu aussi depuis la plage…
– Aileron #2: un soir aussi après la pluie, avec des darons australos à l’eau. Tout d’un coup: « Shark, shark, get out. It’s a BIG one !!! » Ok bon bah là tout le monde trace, encore plus les darons qui étaient à côté. Apparemment c’était un relativement gros. 45min après les darons étaient de retour à l’eau, pas moi !

  • Day to day

 

  • La droite à Barrelito:

Parfois quand la houle n’est pas très grosse on décale sur autre spot. Une droite très amusante qui déroule sur un reef non loin et dans une baie magnifique.

La 1ère visite est prometteuse.

Futur local du spot,

La 2ème visite est encore meilleurs et plus creuse, et photographiée par Chris le photographe du camp, avec des photos pour ma pomme pour une fois:

 

  • Le camp

Avec toujours sa vague devant,

  • Le secret

Il nécessite une petite expédition avec plusieurs moyens de transport, voiture/bateau/pied, pour atteindre le Graal isolé. Une vague sortie de nulle part alors que face au camp c’était vraiment petit.

Une session mémorable !!

 

  • Suite et fin

J’oubliais la fin avec explosion de volcan qui bloque la ligne de coucou pour le retour pendant 3/4j. Si je manquais le vol, je me mettais 3 autres vols derrière à rebooker, le tout sans être sûr que mon assurance puisse me rembourser.

Mode comme ça:
Image   Image

Le 1er vol qui se débloqua, avec 2h de retard, fut le mien (moulasse énorme). Sinon le plan de retour aurait été au lieu du coucou:
1. Ferry de nuit
2. 8/10h de voiture

Donc je n’étais vraiment pas chaud du tout !!!!! Il y en a qui se sont fait bloquer pour repartir et pour arriver. Pas de bol !!! Entre désir de rester et volonté de rentrer pour échapper au gros bordel, on est toujours déchiré…

 

A bientôt Sumatra …