World

Trip Nicaragua – Welcome to Disneyland !

Nicaragua: 5 juin – 24 juin 2015

Après 3 années consécutives de trips automnaux en Indonésie, il était temps de s’offrir un nouveau dépaysement.
En discutant avec mes collègues, décision est prise au milieu de l’hiver d’aller tremper la planche en Amérique du Sud ou Amérique centrale. Les critères d’eau chaude et de vagues consistantes nous enverront finalement au Nicaragua. Nous voulions éviter le Costa Rica, vu, revu et américanisé, et la perspective de surfer au Nicaragua (avant les éventuels bouleversements liés au futur canal) s’imposa d’elle-même avec de bonnes possibilités de « Search ».

Histoires de 4×4

Le stress du voyage débuta 2 semaines avant le décollage avec la découverte de la politique de vol de United Airlines: pas de boards de début juin à fin août en soute, période d’embargo !! La moitié de l’équipe (4) décide de ne pas tenter le diable en n’enregistrant pas de boardbag et en louant sur place, l’autre moitié tente le tout pour le tout.
A l’arrivée, après un voyage sans encombre, 1 boardbag manque à l’appel. Le temps de sortir de l’aéroport pour rejoindre notre loueur local, pas de loueur à l’horizon. Dios mio !! Ca commence sur les chapeaux de roue…
Après 30min à stresser dans l’aéroport en tournant dans tous les sens, juste au moment où l’on se résigne à louer une nouvelle voiture, notre loueur se présente à la bourre. S’en suit la récupération des clés du 4×4 et un check très (trop) rapide. A peine le loueur envolé, nous nous rendons compte que la voiture est une vraie misère: la portière n’ouvre pas, il faut monter par le coffre. Toute l’électronique est hors service (vitres, toit ouvrant, vérrouillage des portes, ouverture des portes par l’intérieur etc etc…). Seule fonctionne la climatisation heureusement mais le conducteur est à chaque fois obligé de sortir pour ouvrir à tout le monde et il faut vérifier à chaque fois que les portes sont bien vérrouillées, nous ressemblons à une équipe ayant des TOC de vérification… La voiture nous rendra fou progressivement.
Nous décollons ensuite rapidement pour arriver à notre premier point de chute. Les vagues sont présentes !

Nicaragua_062015-1200px-3

Disneyland

Pour prendre nos marques, nous logeons dans un resort privé du sud que nous surnommerons rapidement « DisneyLand ». Les commodités sont au top, tout comme les vagues, bar et piscine face à la mer, what else ? Par contre le fait de vivre en autarcie complète avec des américains qui ne mettent pas un pied en dehors, hormis par bateau, donne une atmosphère un peu particulière.
Nous arpentons les environs par bateau et par 4×4, beaucoup de spots différents et variés dans un rayon assez restreint, c’est assez idéal pour ne jamais s’ennuyer. Beachbreaks, pointbreaks, reefs, un vrai Disneyland du surf à tout point de vue. Le boardbag égaré arrive enfin 3 jours en retard.

Nicaragua_062015-1200px-17

Search

Après un nouveau sketch avec le 4×4 dont les portes ne ferment plus, nous contactons le loueur pour changer de véhicule. Nous apprenons que c’est à nous de repasser par la capitale, et non l’inverse. Assez irrités, nous nous résignons à repasser par la capitale, mais tant qu’à faire nous profitons de cette occasion pour débuter notre périple en remontant au nord et écumer les spots moins connus.

Une fois le nouveau pick-up récupéré tant bien que mal, après avoir vérifié la moitié du parc automobile du loueur pour avoir a minima un véhicule sécuritaire et fonctionnel, nous pouvons reprendre la route. Nous terminons dans un petit village au centre du pays dans un « surfcamp » où nous tenons à 4 dans une pièce qui était de la taille de notre précédente cuisine et sans clim. Un choc, ou comment passer du 5* au 1*. Mais toujours de quoi surfer et bien moins de monde qu’auparavant.

Nicaragua_062015-1200px-20

Nicaragua_062015-1200px-30

Nicaragua_062015-1200px-37

Quelques jours plus tard, au plus bas de la houle nous partons au nord sur un beachbreak qui capte la moindre ondulation. Bonne pioche nous nous retrouverons dans des barriques creuses et tendues, complètement inespéré et grandiose à la fois. Toujours tenté le destin, bougé malgré l’incertitude.

Nicaragua_062015-1200px-39

Nicaragua_062015-1200px-47

Vida local

Quelques points d’intérêts locaux, pas besoin de trop blablater. On en prend plein la vue.

Nicaragua_062015-1200px-53

Nicaragua_062015-1200px-52

Nicaragua_062015-1200px-54

Retour à la case départ

Les prévisions nous annoncent de la houle qui rentre et nous reprenons la route du Sud. Nous faisons un stop dans l’espoir de scorer 2 vagues Worldclass au passage mais la houle n’est pas aussi grosse qu’annoncée et les posts ne fonctionnent pas. Une nuit plus tard nous reprenons à nouveau la route et faisons un stop en chemin dans un autre resort privé à l’accès payant pour trouver une session sur une plage isolée. A nouveau jackpot ! La session valait bien 20$, une longue gauche qui tend sur 150m, quasiment personne. On kiffe.
Et c’est reparti direction Disneyland pour la fin de séjour où il nous reste encore des vagues à explorer. Nous avions notamment été surfé une vague par bateau à partir d’un village de pêcheurs en début de trip, cette fois nous voulons le tenter par 4×4 et à pied pour finir. Quel périple ! 20min de pick-up et 1h de marche plus tard, nous arrivons sur le spot, littéralement assoiffés, notre stock d’eau déjà à moitié épuisé. 1 seul bateau sur place et quelques surfers d’un camp adjacent. En attendant le moment propice, nous profitons à nouveau d’une longue gauche de 150/200m quasi seuls à l’eau. Nous l’avions bien méritée ma foi !! (Pas de photos trop risqué de prendre l’appareil photo c’était déconseillé par un garde).
D’autres sessions découvertes ou à Disneyland les jours qui suivirent jusque la fin.

Nicaragua_062015-1200px-48

Nicaragua_062015-1200px-57

Nicaragua_062015-1200px-56

Nicaragua_062015-1200px-61

La boucle est bouclée

Enfin j’ai surtout failli me faire boucler dans une prison à la Prison Break le dernier jour… Après la route, nous arrivons tard à Managua et je commence à être fatigué. Le GPS galère car la route est coupée par des travaux, et pour faire les derniers 800m vers l’hotel nous sommes obligés de faire des détours pas possible, routes bloquées après routes bloquées, je commence à n’en plus pouvoir et l’agacement monte.
Dans une petite ruelle, nous nous retrouvons coincés par un véhicule en face, je veux reculer… BAM. Je tape un truck derrière, je n’avais pas fait gaffe. Silence dans l’habitacle. On discute brièvement entre nous et je sors prendre la température du conducteur local, on se met d’accord sur 40$ et on peut repartir, son pare-chocs était légèrement enfoncé et il ne le remettra probablement jamais en place. 50m plus loin toujours dans cette ruelle, je m’arrête au stop assez longuement à cause du traffic. Au moment de redémarrer, un enfant passe au raz du capot du pick-up, par chance je ne le touche pas, il était plus petit que le capot, et de regarder à droite et à gauche les voitures je ne l’avais pas vu. J’ai vu la peur dans ses yeux (et s’il avait vu la peur dans les miens en train de me faire un film qui menait à la case police et prison…). Nous bouclons ces derniers mètres et je lâche la voiture exténuée. Un dernier sketch avec le loueur qui essaie de nous gratter quelques dollars avec la première caisse qui était bonne pour la casse et la seconde avec un soit-disant poc qu’on aurait fait. Il est temps de partir après une bonne nuit de repos.

Les voyages forment la jeunesse comme le proverbe dit. Il n’y a pas de bons trips sans bonne galère à raconter par la suite. Et les vagues furent au rendez-vous. Que demander de plus si ce n’est de recommencer ?

Nicaragua_062015-1200px-19

Ce récit, enrichi de photos et texte, reprend le texte original diffusé sur SurfingLA.

Read More»

Trip North Sumatra 2014 – Close to paradise

NORTH SUMATRA: non loin du paradis 28 septembre – 12 octobre 2014

Direction le trip longue distance annuel dans un endroit avec eau chaude et bonnes vagues (en théorie), et vraiment dans un endroit bien reculé de l’Indo pour être peinard et sans masse de touristes-surfers.

  • Transport:

1. Prendre un vol A380 Emirates qui va bien (450 passagers)

2. Un autre Airbus (250/300 passagers)

3. Faire un changement express entre 2 aéroports en Malaysie, quand tu découvres 2/3j avant de partir que en 2h30 tu dois récupérer tes planches, et prendre un tacos pour faire 50km, et que du coup ça va vraiment être tendu du slip et que tu vas prier tout le trajet.

4. Un ptit coucou à hélice intermédiaire genre 60 passagers, géré par Malaysia Airlines (sic)

5. Finir par un truc qui vole avec max 8 passagers avec boardbags et où tu peux discuter avec les pilotes (français en plus à l’aller c’était énorme)

  • La vague principale

Après un très long périple,enfin l’arrivée et 1er contact avec la vagounette face au camp:

C’est LA vague du trip, juste en face du camp, surfable en 3min, visible en toute occasion. Une machine qui prend tout ce qui passe.

  • Faune et flore

Du grand classique, du buffle qui se balade sur la plage et au milieu du camp.

Et quelques plus petits animaux,

Sinon un peu d’aileron au peak en 2ème semaine quand il flottait un peu.
– Aileron #1: tout seul un matin à l’eau, session bien brouillon avec eau pas très claire. Au bout de 30/45min je me retourne et je vois un aileron à 15m de moi disons. Je prends la 1ère mousse et je me barre. Un australien l’a vu aussi depuis la plage…
– Aileron #2: un soir aussi après la pluie, avec des darons australos à l’eau. Tout d’un coup: « Shark, shark, get out. It’s a BIG one !!! » Ok bon bah là tout le monde trace, encore plus les darons qui étaient à côté. Apparemment c’était un relativement gros. 45min après les darons étaient de retour à l’eau, pas moi !

  • Day to day

 

  • La droite à Barrelito:

Parfois quand la houle n’est pas très grosse on décale sur autre spot. Une droite très amusante qui déroule sur un reef non loin et dans une baie magnifique.

La 1ère visite est prometteuse.

Futur local du spot,

La 2ème visite est encore meilleurs et plus creuse, et photographiée par Chris le photographe du camp, avec des photos pour ma pomme pour une fois:

 

  • Le camp

Avec toujours sa vague devant,

  • Le secret

Il nécessite une petite expédition avec plusieurs moyens de transport, voiture/bateau/pied, pour atteindre le Graal isolé. Une vague sortie de nulle part alors que face au camp c’était vraiment petit.

Une session mémorable !!

 

  • Suite et fin

J’oubliais la fin avec explosion de volcan qui bloque la ligne de coucou pour le retour pendant 3/4j. Si je manquais le vol, je me mettais 3 autres vols derrière à rebooker, le tout sans être sûr que mon assurance puisse me rembourser.

Mode comme ça:
Image   Image

Le 1er vol qui se débloqua, avec 2h de retard, fut le mien (moulasse énorme). Sinon le plan de retour aurait été au lieu du coucou:
1. Ferry de nuit
2. 8/10h de voiture

Donc je n’étais vraiment pas chaud du tout !!!!! Il y en a qui se sont fait bloquer pour repartir et pour arriver. Pas de bol !!! Entre désir de rester et volonté de rentrer pour échapper au gros bordel, on est toujours déchiré…

 

A bientôt Sumatra …

Read More»

Trip Maroc – A la dernière minute !

MAROC: 7 – 17 février 2014

Super trip organisé au Portug…. euh au Maroc pardon ! Changement de plan 2 jours avant le départ pour cause de monstro houle en approche: creux de 10/12m sur la Galice.

En panique nous étudions toutes les possibilités, et même si la perspective de retourner encore au Maroc ne nous réjouit pas d’abord, cela reste la meilleure solution en terme de houle, de changement de billets d’avion et de prix. Et au final peut-être le meilleur trip en terme de conditions de surf dans ce pays !

Point de chute à Casablanca et nous redescendons progressivement.

Encore une petit effort et nous sommes à notre camp de base. Nous abandonnons le roots habituel pour un peu plus de confort, pour éviter d’attraper froid notamment le soir et pour bien récupérer.

On the road :

Premières sessions sur le point.

C’est trèèèèèèès gras… mais ça fait moins de monde à l’eau ! Celle du fond est au moins à 1km au large.

On enchaine les bonnes et grosses sessions, qu’est-ce que c’est bon …

Du matin jusqu’au soir:

Entre 2 houles, petit changement d’air qui s’impose.

1ère session (pas parfaite) sur ce post connu. La sortie se passe bien (ouf!). Myself:

Et on pousse encore sur le grand classique marocain, qui est bien glassy en cette matinée.

Après 2/3 bonnes sessions sympa variées, nous retournons sur notre main spot où la houle va rentrer fort à nouveau, pour notre plus grand bonheur.

Un peu moins motivé pour ma part en cette soirée ventée et pluvieuse, je shoote les potos, seuls à l’eau.

Maroc2014_1200px-68

Jours suivants, re-rebelotte et dix de der. Encore très costaud !

Maroc2014_1200px-70

Le choix, nous n’en manquions pas. Une dernière escalade.

 

Maroc2014_1200px-81

Un dernier regard en arrière.

See you next time Morocco !!

Read More»

Trip Java 2013 – Sempai Jumpa Lagi

WEST JAVA: 29 septembre – 17 octobre 2013

Retour en Indonésie sur l’île de Java, proche de la mégapole Jakarta. Trip à 2 avec Seb mon pote Bodyboarder, jamais le dernier à vouloir de la vague creuse pour se caler du barrel. Une voiture louée tant bien que mal à l’aéroport et c’est parti pour l’inconnu…

  • Des vagues variées
  • Des bestioles bigarrées
  • Des locaux et des situations étonnantes

La voiture et le choix de bouger en fonction des prévisions de houle ont été de choix judicieux pour s’adapter aux différentes conditions que nous avons rencontrées, du petit à la houle de la décennie.

Java_102013-1200px-59

Nous parcourons la péninsule dans plusieurs sens et nous nous rendons sur tous les spots référencés ou ceux repérés sur GGMaps auparavant.

Peu de droites trouvées,

Java_102013-1200px-64

Beaucoup de gauches,

Java_102013-1200px-62

Notre point de chute principal fut cette gauche worldclass un peu oubliée des radars. un égal et surfable du matin au soir avec le fort vent de l’après-midi.

Quelques excursions dont une à moto mémorable lors de cette houle énorme… Cela parait « petit », mais les vagues sont à plus de 1km…

 

L’occasion de se replier sur des spots plus abrités.

Pour toujours revenir vers cette gauche imperturbable !

Java_102013-1200px-92

Java_102013-1200px-84

Java_102013-1200px-95

L’indonésie allez-y !!

A bientôt petite Java …

Read More»

Trip La Réunion 2013

Ile de La Réunion: 25 juillet – 7 août 2013

Petite visite dans la belle-famille. Le décor est planté:

  • « La Dodo lé la » !!!
  • Le surf est là (pour les plus téméraires)
  • Les requins sont là
  • Les gouzous sont
  • Les paysages apocalyptiques sont là, dûs aux dernières coulées, mais la vie reprend toujours ses droits.

Run-1200px-072013-12

On croise de tant à autres lors de plus belles journées quelques surfers à l’eau tout de même.

Run-1200px-072013-57

Beaucoup beaucoup de line-ups vides…

Run-1200px-072013-18

Oui beaucoup…

Run-1200px-072013-40

J’ai dit beaucoup !!

Run-1200px-072013-42

Run-1200px-072013-52

Et pourtant à cette période la houle est bien présente, aller à l’eau, ne pas aller à l’eau, aller à l’eau, ne pas aller à l’eau…… Dilemne !!

Run-1200px-072013-25

Bref la Réunion c’est beau !!!

A bientôt en espérant pouvoir y tremper les dérives…….

Read More»

Trip Maroc – From Taghazout to Essaouira

MAROC: 11 – 21 janvier 2013 (Taghazout <> Essaouira)

Trip au maroc hivernal entre potes, au départ plutôt à 4, et qui s’est terminé à 7. Plus on est de fous plus on rit non ? Le terrain de jeu était la côte entre Taghazout et Essaouira, quelques centaines de kilomètres de côtes plus ou moins sauvages, plus ou ou moins connues.

Notre point de chute initial fut le village de Taghazout, la surf-city marocaine. Le but était de se profiter d’une bonne houle dès le début sur les spots worldclass des alentours puis de bouger au nord pour échapper à la foule.

Plus au nord les paysages changent et défilent sur le trajet en voiture, nous nous arrêtons régulièrement pour checker quelques spots plus reculés repérés sur Google Maps notamment.

Dracula

Nous faisons un stop à Imsouane pour constater par nous-mêmes que la vague visiblement ne fonctionne plus…

Cédric

Cédric

Notre destination finale atteinte aux alentours de Essaouira, nous logerons chez l’habitant pendant 1 semaine pour rayonner autour et être proche à vol d’oiseau de plusieurs spots.

Pays de rencontres par excellence, nous n’échappons pas à la règle.

maroc2013-30

A l’heure du tajine de départ, nous sommes gratifiés d’une dernière houle avec un fort vent offshore.

maroc2013-38

See you next time Morocco !!

Read More»

Trip South Sumatra – Sama sama

SOUTH SUMATRA: 26 septembre – 14 octobre 2012

Ce trip d’une grosse quinzaine de jours sur l’île de Sumatra a été pour moi l’occasion de découvrir enfin l’Indonésie, cette Indonésie mythique et mystique, tant de fois vue et revue dans les vidéos de surf. Néanmoins nous sommes allés hors des sentiers les plus battus et connus d’Indonésie, notamment sur « Sumatra mainland ». On connait Sumatra pour les Mentawais mais moins pour l’île principale qui regorge elle aussi d’excellents spots.

Je pourrais montrer des dizaines et des dizaines de photos … Pas mal de très bon spots de bodyboard donc pour le surf ce fut un bon challenge pour se pousser à charger.

A pied du camp, il y avait plusiseurs spots;

  • #1

Pic droite/gauche très court et tubulaire.

Irwin CLOAREC

Irwin CLOAREC

La première session sur le spot:

Une des dernières sessions:

Séquence

 

  • #2

Une gauche magnifique avec peu d’eau.

Seb RENZI

 

 

  • #3

Une des gauches les plus longues d’Indonésie dans la baie d’à côté.

Myself

Myself

 

  • #4

Le »Pipeline » indonésien

Danka

Des locaux tous plus sympas, souriants,étonnants les uns que les autres (Hello Mister !)

 

Une expédition mémorable vers l’attraction touristique locale des sources chaudes (Air panas) du Danau Ranau.

 

Des paysages et lieux magnifiques.

 

Pêle-mêle, à vous de retrouver de quel spot il s’agit (sûrement quelques spots non mentionnés cachés aussi…):

Un article a été diffusé sur le site surf-report.com.

Merci Olivier « Taosurf » pour les photos aqua notamment: http://taosurf135.tumblr.com + http://olivier-blaschek.com

Myself

Read More»

Trip Maroc – Western Sahara 2011: from Agadir to Dakhla

MAROC – Western Sahara: Janvier 2011

Des cartes Google Maps de la côte imprimée, un Stromrider, des tentes, réchauds et autres nécessaires de camping, des surfboards, des potes et des 4×4, tout ce qu’il faut pour faire un bon trip découverte de cette portion du Maroc moins explorée.

Les paysages furent tous plus différents et magnifiques les uns que les autres:

 

Les gens furet accueillants (merci à l’association de TanTan et Ahmed de AFTAS TRIP à Mirleft) et chaleureux comme d’habitude:

Les vagues variées, petites, ventées, grosses, parfaites…

D’autres cachées, inattendues et surtout parfaites:

Pas mal d’histoires autour de la route, des contrôles militaires et des bivouacs:

Un trip mémorable !!

Merci à Olivier pour toutes les photos: http://taosurf135.tumblr.com + http://olivier-blaschek.com

 

A bientôt petit Maroc…

Read More»

Trip Maldives – Malé nord

MALDIVES: 27 août – 11 sept sept 2011

Petit trip en mode mix boat trip + surf camp. De quoi tout tester pour une première dans les îles de l’Océan Pacifique. Cela faisait bien longtemps, depuis mes années au Lycée, que je rêvais de cette destination paradisiaque et je ne fus pas déçu…

Cokes surcamp Maldives  Sunset Maldives

J’ai donc eu l’occasion de surfer sur la zone de Malé Nord, qui abrite un certain nombre de passes autour desquelles s’enroulent de non moins fameuses vagues telles Cokes, Chickens, Pasta Point, Jailbreaks, Sultans, Honkys, qui hantèrent mes nuits jadis et continueront à le faire encore.

Cokes - Maldives

Sultans - Maldives

Un bon trip n’est jamais sans galère non ? Entre les problèmes de bateau, les harponnages, les réservations oubliées, le principal était bien là: du surf et du bon surf, des gens cools, des locaux accueillants et le paradis à portée de main.

J’ai eu la chance de croiser le team Billabong Girls Junior et rencontrer certaines des futures stars de demain (Justine Dupont, Courntey Conlogue entre autres), accompagné par quelques légendes comme Occy, Layne Beachley, Nat Young ou Mark Richards qui étaient présents pour une compet plublicitaire, le « Surfing Champions Trophy ».

En tout cas, ce n’est pas l’envie qui manque de repartir sur cette destination, peut-être en essayant les Atolls centraux cette fois, en tout cas les Maldives c’est vraiment de la boulette. La capitale, Malé, petit caillou perdu, vaut aussi le détour.

Malé

Malé

Un article a été diffusé sur le site surf-report.com.

A plus petites Maldives…

Read More»

Trip Afrique du Sud – Août 2010

Premier trip longue distance surf hors d’Europe, qui en a amené d’autres ensuite… Et accompagné de ma femme une fois n’est pas coutume. Direction donc l’Afrique du Sud avec son pointbreak worldclass connu et reconnu depuis tant d’années, comme base de départ pour un séjour vadrouille entre JBay et le Transkei.

Nous arrivons peu de temps après le Tour, et en théorie en dehors du Sardine Run donc nos amis les requins blancs sont censés être moins présents. Cette pensée est assez difficile à se sortir de la tête, encore plus après quelques anecdotes racontées le sort avec d’autres surfers.

La 1ère nous gratifie d’un bon swell qui monte progressivement, de quoi s’acclimater à la vague et de prendre son pouls.

SudAf-1200px-082010-5

SudAf-1200px-082010-11

Il y a de l’action avec quelques étrangers et les locaux sont de sortis au meilleur du swell.

On en prend plein la vue…

Nous bougeons avec le swell qui s’évanouit pour profiter de la faune locale à visiter dans des aprcs publics ou privés (en vélo notamment car sans prédateur).

Les locaux sont aussi d’une gentillesse épatante, les enfants de vrais lions souriants et vifs, tout droits sortis parfois de Tom Sawyer.

SudAf-1200px-082010-30

Les paysages changent et deviennent typiques de la calme région du Transkei (région d’origine de Nelson Mandela).

Nous trouvons d’autres vagues sur ce parcours mais à la fin nous retournons boucler la boucle à JBay des souvenirs pleins la tête.

 

A une prochaine pour faire la partie Est peut-être ?? L’Afrique du Sud est vaste avec tant de paysages et de vagues différents.

Read More»
Page 1 sur 212